14 octobre 2016 Actualités

La technique de l’injection éco (aussi appelée « injection sous vide sur moule léger ») est relativement semblable au moulage RTM. La différence entre ces deux procédés réside dans l’utilisation d’un contre-moule plus léger, la mise sous vide et une mise sous pression plus faible. C’est la raison pour laquelle ce procédé est parfois appelé RTM light.

Injection éco : qu’est-ce que c’est ?

L’injection éco est une technique de fabrication de matériaux composites par moulage fermé. Ses différents avantages lui valent d’être utilisée pour la réalisation d’objets en matériaux composites pour des industries variées, comme l’équipement sportif, la construction automobile ou la création de pièces pour le secteur agricole.

 

Le procédé de moulage par injection éco

Pour réaliser un moulage par injection éco (ou RTM light), une matrice et un contre-moule sont nécessaires. Dans un premier temps, la matrice est traitée avec un gel coat. Elle est ensuite habillée d’un renfort à base de fibre, qui constituera, avec la résine, le matériau composite final. Le moule est fermé puis mis sous vide afin d’assurer une étanchéité parfaite. La résine est ensuite injectée sous pression. Puisque l’injection se déroule sous vide, la pression nécessaire pour l’injection de la résine dans le moule n’est pas aussi élevée que dans un procédé RTM.  Une fois que la réticulation est effective, la phase de démoulage peut commencer.

 

Les avantages de l’injection éco

Grâce à la mise sous vide de l’injection, le procédé injection éco permet de créer des objets en matériaux composites de façon simple et relativement rapide. Cette technique permet d’obtenir une maîtrise précise de l’épaisseur de la pièce créée. Elle est particulièrement indiquée pour la réalisation de pièces complexes. De par son procédé, ce travail en moule fermé est une technique plus respectueuse de l’environnement.

 


← Revenir à la page d'actualités